menu-un-jardin-philosophe
Christine et le Minotaure



Journées européennes du patrimoine 2018


Dans le carré du paradis, Eve se mord les doigts
en mesurant les effroyables conséquences de sa curiosité.

Dans le lacet du labyrinthe, l'enfant Minotaure rêve,
indifférent aux belles conquises qui lui tournent autour.
Il a bien le temps de grandir avant de se nourrir d'elles
et d'apprendre que lui même est mortel.

Non loin de lui, des hommes-coqs -corbeaux ou -oies,
ailleurs des fous dansants - il faut les voir ! -
nous entraînent dans leurs envols.

Du printemps à l'automne 2018, les sculptures d'Antoine Halbwachs
auront accompagné la symbolique des enclos d'Un jardin philosophe.

Un clic ici fait apparaître une vidéo prise le 3 juin dernier
par l'artiste Danièle Schiffmann, lors de sa rencontre avec
Antoine Halbwachs au pied de "l'homme-poule" et du garçon à l'oie.
Elle offre un aperçu de la force de ces sculptures
comme de l'harmonie d'un moment de "partage au jardin".

Pendant les journées du patrimoine (15 et 16 septembre),
les flûtes à bec de Christophe Formery, qu'on entend dans la vidéo,
ont encore dialogué avec elles, comme avec les oiseaux.

Retour vers Introduction à l'esprit du lieu

Retour vers Informations pratiques

Vers Le fil de la promenade

Vers 2018. L'Europe des jardins

Mention légale

Une nouvelle

Plan du site
Tous droits réservés La Terre est bleue © V.02/2017